Artistes

Halie Loren


L’authenticité et la connexion, voici deux racines essentielles à la croissance artistique de Halie Loren. Quand elle injecte du bon vieux soul aux classiques du American Songbook, or lorsqu’elle trouve le fil familier de la nostalgie dans des nouvelles compositions, cette auteure-interprète originaire de l’Alaska, lauréate de plusieurs prix musicaux, a cette capacité de construire de nouveaux ponts entre différentes cultures et différents genres musicaux.

Halie Loren est une artiste franchement internationale. Comme le démontrent ses enregistrements multilingues qui transcendent les frontières culturelles, son art traverse les genres musicaux par le chemin qui les lient, créant par ce fait une riche tapisserie. Cette tapisserie sert à lier ses chansons originales au jazz infusé de pop, le tout déversant dans le blues, le soul et des compositions réellement universelles, mais tout aussi personnelles.

« Depuis quelques années, je suis de plus en plus intéressée par l’idée de mettre de l’avant le moi qui est compositrice, de façon beaucoup plus importante, pour arriver à une forme d’expression entièrement personnelle, » explique Halie Loren. « Lorsque j’écris, ce qui importe est l’histoire que je raconte, et les sentiments qui sont derrière; il ne s’agit jamais du style particulier dans lequel prend forme la composition. »

Le résultat de cette démarche? Une forme d’art éclectique, qui inclut des compositions qui reflètent la résistance du blessé, l’amour tenace, l’espoir durement gagné. Sa voix conduit à l’âme de son écriture; elle sert à nous rappeler que la beauté se trouve partout, même dans les expériences les plus difficiles. Cette puissante connexion est la force qui anime From the Wild Sky, le dernier et plus ambitieux album de Halie Loren. Paru en avril 2018, ce disque, réalisé par Troy Miller, contient 10 compositions originales, ainsi qu’une éblouissante relecture de « A Mi Manera », signé Roberto Livi.

« Les chansons de l’album s’adressent à des expériences extrêmement significatives et transformationnelles dans ma vie, dont certaines sont inspirées de nouvelles expériences de découverte, d’amour et de grande perte que j’ai vécu », dit Halie Loren. « Il me semble que l’album signifie le plus périlleux et honnête geste artistique que j’ai prise dans ma vie, et elle reflète mon esprit et mon histoire personnelle de manière très révélatrice ».

La participation du réalisateur Troy Miller (Jamie Cullum, Gregory Porter, Amy Winehouse) était pour Halie Loren un rêve devenu réalité, et il a su infuser sa forme unique de créativité et de sensibilité pour donner vie à son histoire. Avec la collaboration de musiciens aventureux tels que Femi Temowo, Michael Olatuja et Ben Williams, de plus que les couches supplémentaires de voix et de cordes fournies par Becca Stevens, Nathan Schram et Andrew Yee, From the Wild Sky est devenue plus une expérience qu’une simple collection de chansons. 

Explique Troy Miller, « Les chansons de Halie sont parmi les plus agréables et mélodiquement belles que j’ai entendu. Elles ont été peaufinées avec beaucoup d’attention et d’amour, et  je sais que toute personne qui les écoute sera nourrie, de façon profonde. »

From the Wild Sky promet d’introduire de nouveaux admirateurs dans sa tapisserie grandissante, alors que l’artiste traverse les styles musicaux et forge ainsi des liens avec un auditoire divers à travers le monde, comme elle a fait tout au long de sa carrière illustre.

Paru en 2008, son premier disque jazz-pop They Oughta Write a Song se voit décerner un prix par les JPF Music Awards (en 2009 le plus important du genre au monde, avec plus de 42 000 albums provenant de 160 pays mis en soumission), alors que sa composition originale « Thirsty », tirée de l’album After Dark (2010), est élue meilleure chanson jazz de l’année lors du sondage Vox Pop des Independent Music Awards. Ses chansons se retrouvent parmi les finalistes de nombreuses compétitions de chanson, notamment le Billboard World Song Contest, le John Lennon Songwriting Contest et bien d’autres.

Les talents d’écriture de Halie Loren continuent de se manifester sur son enregistrement Simply Love, paru en 2013. Le disque se hisse au sommet des palmarès pop et jazz au Japon, même avant sa parution. Le disque répète l’exploit sur le palmarès jazz de Billboard au Japon, ainsi que sur le palmarès iTunes au Canada. En 2015, Butterfly Love devient le troisième album d’affilée de Halie Loren à prendre la première position du palmarès Billboard au Japon; le disque lui permet de rejoindre une audience encore plus élargie grâce à son haut niveau de sophistication et de maturité.

Maintenant, une campagne de financement sur Kickstarter et l’appui de ses admirateurs à travers le monde ont contribué directement à la réalisation de From the Wild Sky. Sa connexion puissante avec ces adeptes est le fruit de ses nombreuses tournées entreprises aux États-Unis, au Canada, en Asie et en Europe. Elle et sa musique ont aussi illuminé des salles de spectacles prestigieuses. Halie Loren a chanté en collaboration avec le Jazz Orchestra of Sicily, le Britt Festival Orchestra en Oregon et le Monroe Symphony en Louisiane.

http://www.halieloren.com